Deuxième partie de l'audience d'extradition États-Unis & Royaume Uni VS Julian Assange

Cette page est consacrée à la documentation en français (textes originaux ou traductions) de la deuxième partie de l'audience d'extradition qui a débuté le 7 septembre 2020 à Londres pour 3 ou 4 semaines

Voir aussi la page anglophone 7th September 2020 - Second part of the USA+UK Vs Julian Assange extradition hearing

Pour le contexte, voir aussi les pages :

L'audience d'extradition se déroule à la Cour Centrale Criminelle dans le centre aussi Londres, appelée aussi The Old Bailey, du nom de la rue où elle se trouve.

La magistrate est la juge Vanessa Baraister.

L'équipe de la défense d'Assange est consitutée de: Solicitor Gareth Peirce (Birnberg, Peirce & Partners); Barrister Edward Fitzgerald QC, Doughty Street Chambers, Barrister Mark Summers QC, Matrix Chambers

Traduction extrait du briefing presse de la Courage Foundation

  • Julian Assange sera-t-il présent au tribunal ?

Julian Assange doit comparaître chaque jour de l'audience, qui devrait durer quatre semaines. Il est actuellement en détention préventive dans la prison de haute sécurité HMP Belmarsh, où il se trouve depuis dix-sept mois.

  • En cas d'extradition, quelle serait la peine encourue pour Assange ?

Les accusations comportent une peine possible de 175 ans de prison.

  • S'il est extradé, M. Assange pourra-t-il faire valoir qu'il a publié dans l'intérêt public ?

Non. Une fois extradé, il ne pourra plus invoquer l'intérêt public devant un tribunal américain.

  • Dans quelles conditions serait-il détenu aux États-Unis ?

S'il est extradé, Julian Assange sera soumis à des “mesures administratives spéciales” (Special Administrative Measures, ou SAM’S), un régime bien plus restrictif que les conditions les plus strictes du Royaume-Uni. Les SAM’S “combinent la brutalité et l'isolement des unités de sécurité maximale avec des restrictions supplémentaires qui privent les individus de presque tout lien avec le monde humain” https://ccrjustice.org/sams-report

  • Assange peut-il bénéficier des protections du Premier amendement aux États-Unis ?

L'administration Trump a déclaré que Julian Assange n'a aucun droit au Premier Amendement parce qu'il est un ressortissant étranger. Autrement dit, les lois pénales américaines s'appliqueraient à l'étranger, mais pas les protections constitutionnelles américaines. Cela signifie que tous les journalistes, où qu'ils se trouvent dans le monde, risquent des poursuites aux États-Unis s'ils publient quelque chose que le gouvernement américain trouve gênant.

  • Le traité d'extradition entre les États-Unis et le Royaume-Uni n'exclut-il pas les délits politiques ?

Oui. L'extradition est exclue pour les infractions politiques - et l'affaire Assange est clairement politique. La juge déterminera si l'extradition doit être rejetée pour ces motifs.

  • Le traité d'extradition entre les États-Unis et le Royaume-Uni est-il équitable ?

Il existe un consensus au sein du Parlement britannique sur la nécessité de réformer le traité américano-britannique. Le Premier ministre Boris Johnson a critiqué le déséquilibre du traité en faveur des États-Unis au Parlement le 12 février 2020. https://www.independent.co.uk/news/uk/politics/jeremy-corbyn-julian-assange-extradition-us-wikileaks-war-crimes-a9331376.html

  • Y a-t-il des preuves que les publications de WikiLeaks ont causé des dommages ?

Les États-Unis ont témoigné devant la cour qu'ils ne pouvaient pas trouver de personnes blessées par suite des publications de WikiLeaks - à la fois lors des audiences de Chelsea Manning en 2013 et lors des audiences de Londres en février dernier : “On nous a dit” [l'impact des révélations de WikiLeaks] “était embarrassant mais pas dommageable”. Briefing 2010 du Département d'État Reuters, 18 janvier 2011 https://www.reuters.com/article/us-wikileaks-damage/u-s-officials-privately-say-wikileaks-damage-limited-idUSTRE70H6TO20110118

  • Assange est-il accusé de piratage informatique ?

Non. L'acte d'accusation ne prétend pas qu'Assange ait “piraté” quoi que ce soit. En fait, l'acte d'accusation ne fait aucune mention de “piratage”. Ce langage provient d'un communiqué de presse du bureau du procureur américain annonçant l'inculpation d'Assange le 11 avril 2019. L'accusation est que Julian Assange aurait accepté de tenter d'aider Chelsea Manning à se connecter à ses ordinateurs de travail (auxquels elle avait déjà accès) en utilisant un nom d'utilisateur différent afin qu'elle puisse conserver son anonymat. https://theintercept.com/2019/04/11/the-u-s-governments-indictment-of-julian-assange-poses-grave-threats-to-press-freedoms/

  • Julian Assange est-il journaliste ?

Julian Assange est membre de l'Union des journalistes d'Australie depuis plus de dix ans et a reçu la plus haute récompense journalistique de son pays, le Walkley Award. Il est également membre de la Fédération internationale des journalistes et a remporté des dizaines de prix de journalisme. Les tribunaux britanniques ont décrit Julian Assange comme un journaliste et WikiLeaks comme une organisation médiatique.

Quoi qu'il en soit, les activités pour lesquelles les États-Unis cherchent à extrader Assange sont des pratiques journalistiques normales, et cette poursuite créerait un précédent qui toucherait tous les journalistes et éditeurs. https://defend.wikileaks.org/2019/12/03/the-fate-of-journalism-and-julian-assange/

  • Julian Assange peut-il obtenir un procès équitable dans le district Est de l’état de Virginie ?

Le tribunal qui entendra l'affaire de Julian Assange est la cour de “sécurité nationale” des États-Unis. Le jury est composé de personnes issues d'une zone qui comprend le siège de la CIA et un vaste réseau de prestataires de sécurité nationale. Il s'agit du même tribunal où le lanceur d’alerte de la CIA, John Kiriakou, qui a exposé la torture pratiquée par la CIA, a été poursuivi. Lire John Kiriakou sur les perspectives d'un procès équitable pour Assange devant la Cour du district Est de Virginie : https://www.zerohedge.com/news/2019-05-24/cia-whistleblower-assange-going-get-railroaded-hanging-judge

  • WikiLeaks ne publie-t-il que des fuites concernant les États-Unis ?

WikiLeaks a publié des documents relatifs à de nombreux pays et juridictions, notamment la Syrie, l'Arabie saoudite, la Russie, la Namibie, le Pérou et la Norvège…

Briefings presse

  • La “Jurisprudence Assange”, mars 2019

Briefing presse de la Courage Foundation, détaillant la menace posée sur les médias par les poursuites pénales de l'admistration Trump à l'encontre d'Assange. Texte original: https://defend.wikileaks.org/2019/03/18/the-assange-precedent-the-threat-to-the-media-posed-by-trumps-prosecution-of-julian-assange/ Traduction française jurisprudence_assange_couragefoundation_vf.pdf

  • Briefing presse septembre 2020

[insérer lien]

Déclarations des témoins experts

Au cours de l'audience d'extradition des témoins - historien du journalisme, professeur spécialiste de la guerre contre la terreur, avocat spécialisé dans les crimes de guerre commis par l'armée américaine, journaliste… - sont appelés par la défense de Julian Assange pour apporter leur expertise sur des aspects clés de l'attaque/défense d'Assange, notamment: “Julian Assange est-il un journaliste?”,“Est-ce que les opinions de Julian Assange sont politiques ?”,“Les documents publiés par WikiLeaks ont-ils été utiles, notamment dans des litiges, en apportant des preuves de crimes et autres abus?” …

“Leur audition (en visioconférence) se déroule selon un protocole strict, validé par la magistrate le premier jour des audiences. Chaque témoin doit avoir remis à la cour une déclaration, rendue publique, détaillant son analyse sur le dossier. Durant les débats, la défense dispose de 30 minutes pour l’interroger. L’accusation peut ensuite mener un contre-interrogatoire, suivi, si elle le souhaite, de nouvelles questions de la défense.” rapporte Jérôme Hourdeaux

Toutes les déclarations sont disponibles ici dans leur version originale : https://challengepower.info/start?ns=witness_statements&tab_files=files&do=media

Cette section est destinée à recevoir leurs traductions en français

  • Les États-Unis Vs Julian Paul Assange : Déclaration de Mark Feldstein, journaliste, historien du journalisme et professeur, sollicité par la défense d'Assange en qualité de témoin expert. Traduction française : usa_vs_assange_mark_feldstein_declaration_vf.pdf

Le Grand Soir propose, de longue date, de nombreux articles et traductions de textes internationaux importants en relation à la persécution politique de Julian Assange.

“Dès lundi [7 septembre], nous proposerons un suivi de ce mois de solidarité et des actions qu’il appelle. Parallèlement, nous publierons différents textes plus théoriques qui permettent de mieux comprendre la généalogie de Wikileaks et les enjeux des différentes offensives de groupes de hackers contre les gouvernements.”

https://lundi.am/

  • Du Matériel de Campagne en français. Pour télécharger des affichettes prêtes à imprimer ou charger des nouvelles à partager

Le 7 septembre marque la sortie de WeeklyLeaks, un journal anglophone de 12 pages publié le premier jour de la deuxième partie de l'audience d'extradition de Julian Assange, et distribué devant la Cour pénale centrale de Londres (“Old Bailey”) où l'audience se déroule.

WeeklyLeaks contient une sélection de textes essentiels qui fournissent toutes les informations nécessaires pour comprendre le contexte de la persécution politique de Julian Assange.

Voir la page en français consacrée au journal Weekly Leaks

Procès de Julian Assange : nous demandons l'asile en France!

Maison des lanceurs d'alerte https://blogs.mediapart.fr/maison-des-lanceurs-dalerte/blog/070920/proces-de-julian-assange-nous-demandons-l-asile-en-france

You could leave a comment if you were logged in.
  • Last modified: 2020/10/04 22:37